courroucer


courroucer
Courroucer, acut. Ores est neutre, comme, Il se courrouce, Excandescit ira. Et ores actif, comme en Nicole Gilles, en la vie du Roy Louys III. Hue le Grand jura qu'il courrouceroit le Roy, c'est à dire, l'en feroit marry et desplaisant. L'Italien dit aussi Corrociare, et Scorrociare, voyez Courroucé.
Courroucer fort aucun, Bilem alicui mouere vel commouere, Exacerbare, Obacerbare, Offendere alicuius animum.
Piquer et courroucer aucun, Exulcerare animum alicuius.
Je ne le veux pas courroucer, Nolo offensum.
Se courroucer, despiter et marrir de quelque chose, Aspere accipere, Indignari, Irasci.
Se courroucer aucunement et quelque peu, Subirasci.
Aisé à courroucer et despiter, Iracundus, Irritabilis, Biliosus, Stomachosus.
Il faut peu de chose à le courroucer, Facile fit illi quod doleat.
Se courroucer legierement, incontinent, ou tout à coup, Iram in promptu gerere.
Qui ne se courrouce pas aiséement, Clemens.
Se courroucer grandement et asprement, Irasci grauiter, Incendi ira, Indulgere irae, Excandescere.
Se marrir et courroucer de quelque chose fort et ferme, Dure aut grauiter aliquid accipere, Animo iniquo ferre aut pati aliquid, Non mediocriter ferre.
Se courroucer et despiter en soy-mesme, Ringi.
Se courroucer et despiter contre aucun, Se prendre à luy de quelque mesfait, Stomachari, Erumpere stomachum in aliquem, Iras in aliquem vertere.
Se courroucer contre aucun, et luy dire grosses paroles, In aliquem verbis incurrere.
Ils se courroucent contre ceux qui les admonestent, Admonitioni irascuntur.
Je suis courroucé contre toy, que tu as dit cette parole, Irascor tibi istud dictum.
Se garder de se courroucer, Iracundiam vel dolorem tenere.
Il ne se courrouce point plus outre, etc. Tumultuosioribus literis hactenus excanduit.
Cecy me fait courroucer et despiter, Stomacho est mihi res ista, Stomachum facit aut mouet.
Ne debvois-tu point craindre de me courroucer? Non te pro his curasse rebus, ne quid aegre esset mihi? B. ex Terent.
Ils avoient peur que Dieu s'en courrouceast, In religionem trahebant. B. ex Liuio.
Courroucé, m. acut. Iratus, Infensus. Ainsi il se dit, Il est tout courroucé contre vous, Tibi plane iratus est. Il se prend aussi pour marry, triste, desplaisant, comme, Il est grandement courroucé, dont il n'a nuls enfants, AEgre habet se liberis carere. Car toute personne courroucée, est naturellement marrie de ce qui la meut à ire, et selon cette signification, Courroux se prend aussi pour marrisson, Moeror. Et Courroucer, pour faire desplaisant et marry aucun, comme nous avons dit en Courroucer.
Estre courroucé contre quelqu'un, Animum alienum ab aliquo habere, Turgere alicui.
Il s'est courroucé, Concessit in iras.
Il est courroucé à moy, Alienior est a me.
Courroucé, Auersus, Iratus, Obiratus, Offensior.
Qui est courroucé et marry, Indignans.
Qui est fort courroucé contre aucun, Infensus.

Thresor de la langue françoyse. .

Regardez d'autres dictionnaires:

  • courroucer — [ kuruse ] v. tr. <conjug. : 3> • corocier v. 1050; bas lat. °corruptiare, de corrumpere « aigrir » ♦ Littér. Mettre en colère, irriter. ⇒ courroux. Pronom. « C est contre le péché que son cœur se courrouce » (Molière ). P. p. adj. Avoir un …   Encyclopédie Universelle

  • courroucer — COURROUCER. v. act. Mettre en courroux, irriter. Ses crimes ont courroucé le Ciel contre lui. Craindre de courroucer les Puissances. Le Prince estcourroucé. Son plus grand usage est dans le style soutenu. f♛/b] Il est aussi réfléchi. Dieu se… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • courroucer — Courroucer. v. a. Mettre en courroux, irriter. Ses crimes ont courroucé le ciel. craindre de courroucer les puissances. Dieu est courroucé par nos crimes. le Prince est courroucé. Il est aussi n.p. Dieu se courrouce contre les meschants. On le… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • courroucer — (kou rou sé. Le c prend une cédille devant a et o : je courrouçais, nous courrouçons, courrouçant) v. a. 1°   Mettre en courroux. Cette conduite courrouça son père contre lui.    Fig. •   Déchaîner la tempête et courroucer les flots, DELILLE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • COURROUCER — v. a. Mettre en courroux, irriter. Cette conduite courrouça son père contre lui. Ses crimes ont courroucé le ciel. Le prince est courroucé. Il se dit de même en parlant De certains animaux. Courroucer un lion, un tigre. Il est surtout en usage… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • COURROUCER — v. tr. Mettre en courroux. Cette conduite courrouça son père contre lui. Dieu se courrouce contre les méchants. Il est surtout en usage dans le style soutenu. Fig., Quand la mer se courrouce, est courroucée. Ses flots courroucés …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • courroucer — vt. => Colère, Irrité …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • courroux — [ kuru ] n. m. • corropt Xe; de l a. fr. corrocier → courroucer ♦ Littér. Irritation véhémente contre un offenseur. ⇒ colère, emportement, fureur. S abandonner au courroux. « Le sort, les démons, et le Ciel en courroux » (Molière). Fig. et poét.… …   Encyclopédie Universelle

  • irriter — [ irite ] v. tr. <conjug. : 1> • 1355; lat. irritare 1 ♦ Mettre en colère. ⇒ agacer, aigrir, contrarier, courroucer, énerver, exaspérer, fâcher, horripiler, impatienter, indigner. « Cette femme l irritait dans tout ce qu elle faisait »… …   Encyclopédie Universelle

  • courroux — (kou rou ; l x se lie : un kou rou z aveugle) s. m. 1°   Sentiment d irritation : s emploie en poésie et dans le style soutenu. •   Et même ses courroux, tant soient ils légitimes, Sont des marques de son amour, MALH. I, 5. •   Et si de mes… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.